Eglise de Barberêche

Placée sous le patronage de saint Maurice et de ses compagnons, l'église de Barberêche est mentionnée pour la première fois vers 1180. En effet l'abside du choeur de l'église a pu être datée des XIe-XIIe siècles; quant aux murs d'une partie de la nef et du rez-de-chaussée de la tour, ils datent également de l'époque romane.

En ce qui concerne les XVe, XVIe et XVIIe siècles, les archives témoignent  d'une régulière activité constructive et décorative.

A la fin du XVIIIe siècle et sur l'initiative du curé du moment, Nicolas Bieler, qui intervint en qualité d'architecte et de maître de l'ouvrage, la nef fut prolongée vers l'ouest et les fenêtres furent agrandies. La décoration des parois de la nef et du plafond fut confiée au peintre Jakob Stoll (1731-1812) auquel on doit également le maître-autel.

A la fin du XIXe siècle, tout l'édifice ainsi que le clocher sont transformés dans le goût néo-gothique de l'époque d'après les plans de l'architecte Adolphe Fraisse.

La restauration de l'ensemble de l'église planifiée par l'architecte Albert Cuony en 1955 ne se réalisa que dans les années 1970, la restauration intérieure ayant été dirigée par l'architecte jurasienne Jeanne Bueche en collaboration avec le Service cantonal des Monuments historiques.

Outre l'architecture romane du choeur, c'est le décor des XVIIe et XVIIIe siècles qui fait tout l'intérêt de l'église. Avec sa nef allongée, ses grandes ouvertures et son décor baroque et rococo, l'église de Barberêche constitue un des ensembles baroques les plus importants du pays de Fribourg. Il faut  y ajouter les vitraux armoriés du début du XVIe siècle jusqu'à la fin du XIXe siècle qui réalisent une série du plus grand intérêt.

Lien pour découvrir de belles photos de l'église

  


Eglise de Courtepin

En cette première moitié du XXe siècle, l'idée d'une église à Courtepin n'enchantait pas les fidèles de Barberêche. Toutefois, l'arrivée en 1944 du curé François Ruffieux allait permettre de concrétiser ce projet tant attendu. Le 4 mai 1948, l'assemblée paroissiale s'est prononcée pour la construction d'une église avec la perspective d'un financement possible. Les travaux allaient pouvoir commencer le 15 mai de la même année. Une poche d'eau allait entraîner une modification de son emplacement et une révision des plans initiaux. En juillet 1949, on posa enfin la première pierre et le 2 septembre 1951 l'église, dont l'aménagement intérieur était encore sommaire, fut consacrée par Mgr Waeber et le curé Ruffieux put y célébrer la première messe. C'est grâce aux nombreux bénévoles de la paroisse, ainsi que des paroisses voisines et de la paroisse protestante que le projet a pu être mené à bien: un acte de foi, de solidarité et d'identité. Elle est dédiée à Notre- Dame du Rosaire. 

Lien pour découvrir de belles photos de l'église